Publié le

BFL, what ?

 

Hi, my Name is Blue Faced Leicester, but you can call me BFL …

Vous êtes-vous déjà retrouvés parmi une gang de tricoteux qui discutent de laine, comme une réunion de Picsous baignant dans leur écus d’or ?

Je vous parle de vrais gourmets de la fibre. Ceux qui parlent à l’oreille des écheveaux et regardent une pelote de laine comme d’autres une tartelette de Pierre Hermé …

Si vous avez assisté à ces réunions de fibrophiles, alors, vous aurez sûrement entendu « C’est du BFL » !

C’est « La » laine tendance, remisant le Mérinos dans la case « Soooo 2016 » …

Alors, qui êtes-vous Mister Blue Faced Leicester ?

– Vous pouvez m’appeler BFL. Ma race apparaît dans le comté du Northumberland  (Angleterre, terreaux de nombreuses races ovines), dès le début du XXème siècle. Et, non, je n’ai pas la face bleue ! Des poils blancs et courts recouvrent la peau noire de mon museau. Selon la lumière, certains y voient des reflets bleus …

Comment expliquez-vous votre grande popularité parmi notre communauté ?

–  Par où commencer ? Ma toison se présente sous forme de longues boucles (environ 7.5 à 15 cm de long).  Par rapport à mon cousin, le Mérinos, mes boucles ressemblent plus à des vaguelettes qu’à un ressort. Si j’y perds en élasticité, ma laine gagne en fluidité. Cette qualité donne aux tricots un magnifique drapé. On pense souvent à moi pour des châles ou des vêtements qui souligneront les courbes et les mouvements.

J’attire l’oeil par la brillance de mon fil, mon « lustre » soyeux. J’imagine que c’est la raison  du mélange Kid Mohair et BFL de la Maison Tricotée (Rosie, en vente dès le 1er août 2018). Le mohair est une fibre avec laquelle je m’entends très bien, je lui donne de la solidité, elle m’entoure de son halo.

De plus, nous absorbons tous deux la teinture facilement et nos couleurs sont très lumineuses.

 

 

–  On vous reproche d’être moins doux que le Mérinos …

– Si le Mérinos présente une grande douceur (car sa circonférence est de 17 à 22 microns), elle s’accompagne aussi d’une certaine fragilité ainsi qu’une méchante tendance à feutrer.

Je ne rivalise pas avec ce toucher « cachemire » car mon poil est un peu plus gros (24 à 28 microns). Mais, je reste agréable sur la peau, résistant et moins rapide à boulocher. Les pulls réalisés avec ma laine auront une espérance de vie plus longue sans avoir besoin d’un traitement « Superwash » qui ramollit la fibre.

– Au nom des fiberaholics, nous vous remercions !  Nous nous coucherons sur notre tas de laines plus éclairés ce soir !

Vous pouvez retrouver le BFL à la Maison Tricotée avec:

  • la BFL Lace de Hedgehog (pour de superbes châles)
  • et dès le 1er août en boutique et dans notre boutique en ligne !