Harrisville Designs

par Céline Barbeau sur January 05, 2015

QUAND CÉLINE ET MOI SOMMES ALLÉES À RHINEBECK, en octobre, nous nous étions donné comme mission de trouver un nouveau fil tweed « worsted » pour la boutique.

C’est une tâche amusante et intéressante de partir en quête de nouveaux fournisseurs qui s’intègrent bien à la vocation et la philosophie de La Maison Tricotée. Cela nous permet de rencontrer des gens enthousiastes et passionnés et nous transporte vers des endroits imprévus.

Voilà ce qui s’est produit lorsque nous avons rencontré Nick de Harrisville Designs. Nick était à la recherche d’un nouveau détaillant pour son fil WATERshed, une laine worsted chinée et filée souplement.

D’un côté, nous étions charmées par les splendides couleurs de la WATERshed et, de l’autre, Nick était emballé par notre boutique. Sans tarder, nous avons créé un compte et Nick nous a gentiment invitées à venir visiter son moulin.

Nous étions loin de nous imaginer toute l’histoire derrière cette laine!

À mon retour à Montréal, j’ai étonnamment réussi à convaincre mon amoureux de faire la route jusqu’au New Hampshire pour une escapade d’un week-end… et pour visiter le moulin!

Harrisville est un village historique dont le moulin à eau en briques, en fonction depuis 1794, sert au filage de la laine. Situé dans la région du mont Monadnock dans le sud du New Hampshire, Harrisville est la seule communauté aux États-Unis vivant encore aujourd’hui de la même industrie qu’au début du 19e siècle.

Le charme du village sous les premiers flocons nous donnait l’impression que le temps avait reculé, nous transportant au début des années 1800.

Voici ce que Nick nous a expliqué lors de notre visite :

« Harrisville Designs fabrique depuis 40 ans des fils constitués à 100 % de laine vierge dans le village de Harrisville au New Hampshire. Le moulin à laine est l’un des seuls encore en fonction aux États-Unis. La tradition textile de Harrisville est riche et remonte à 1794. C’est à ce moment que le premier moulin a été construit aux abords de la rivière Nubanusit, dont le courant fournissait l’énergie pour carder les toisons provenant des producteurs des collines avoisinantes.

Les membres de la famille Harris ont construit bon nombre des installations du moulin et des maisons autour pour leur famille et leurs employés. Au milieu du 19e siècle, la famille Colony a racheté plusieurs des actions de la famille Harris pour créer Cheshire Mills. Quand cette entreprise a fermé ses portes, en 1970, une organisation à but non lucratif est née d’une initiative citoyenne pour préserver l’héritage historique de Harrisville (Historic Harrisville). Cette organisation a immédiatement fait l’acquisition de plusieurs des bâtiments principaux afin de les restaurer et de les louer à des entreprises.

John J. Colony III a joué un rôle essentiel dans ce projet. Très vite, il a réalisé que, si l’on continuait à vider les bâtiments du moulin et à détruire les machines pour en vendre le métal, le textile disparaîtrait entièrement du village. En 1971, il a fondé Harrisville Designs pour garder bien vivante la tradition du textile et pour créer des emplois dans le village afin d’en favoriser l’économie. Les locaux de l’entreprise étaient loués à l’organisation Historic Harrisville, qui jouissait ainsi des revenus dont elle avait besoin pour subsister. En 1977, le village de Harrisville a été répertorié comme site historique national (National Historic Landmark). »

Nick s’est associé à l’entreprise familiale en 2009 afin de poursuivre la tradition qui suit sa famille depuis des générations, celle du textile. Il nous a expliqué que c’est alors qu’il faisait du canoë à Harrisville que l’inspiration de la laine WATERshed lui est venue. Des sources naturelles acheminent l’eau qui descend de Spoonwood Pond jusqu’au lac Shatutakee. Les noms donnés aux différents coloris proviennent des observations de Nick alors qu’il parcourait les fleuves, les lacs et les ruisseaux. C’est cette eau qui a amené le village à s’établir à cet endroit. Chaque jour, le courant achemine l’eau, l’énergie et la vie jusqu’au moulin. C’est une source infinie de vitalité et de beauté à l’état naturel.

J’étais tellement émerveillée après ma visite du moulin que je me suis immédiatement procuré de la WATERshed en trois couleurs (Driftwood, Barn Door et Elm) pour faire un deuxième PULL STOKKUR. La WATERshed serait aussi un bon choix pour la mitaine LA BELLE SE REBELLE.

J’espère que ma photo vous donnera envie de découvrir cette laine extraordinaire qui porte avec elle un peu de l’histoire et de la tradition de Harrisville.

Ariane