Publié le

Il était une fois … HEDGEHOG Fibres

ou … BEATA, la muse flamboyante de nos grands designers

Photo de la créatrice Beata Jezek
Beata Jezek

Pour écrire cet article, j’ai demandé à la marque Hedgehog Fibres des photos et une biographie.

J’ai reçu un résumé lisse et efficace comme un sirop pour la toux, pas de photos du studio (secret professionnel) mais quelques clichés bien léchés qui feront beaux dans le texte. J’aime particulièrement celui ci-dessus qui montre Beata dans une redingote classique, entourée de couleurs vibrantes.

Et, je me suis dit : « Ça, c’est un vrai début pour parler de Hedgehog Fibres ! »

Car la créatrice de la marque, sa directrice artistique, c’est Beata Jezek, jeune slovaque, enfant adoptive de la verte Irlande depuis une décade. Teindre la laine commença comme une extension de ses autres passions : Filer, Tricoter, Crocheter.

Mais, voilà, c’est un engrenage pernicieux ! Surtout quand on aime les couleurs comme Beata … Très vite, elle se mit à créer les couleurs qu’elle voulait porter, puis imagina partir sa propre gamme de laines.

Les couleurs de Hedgehog reflètent le style personnel de cette âme slave : tantôt sombres et terriennes, tantôt lyriques, vibrantes, presque fluorescentes dépendamment de ses humeurs. En 2008, ses amis l’encouragent à vendre sa laine et Hedgehog Fibres naît. Pourquoi Hedgehog et pas Raton laveur Fibres ? Un petit secret : Jezek en slovaque veut dire Hérisson = Hedgehog en anglais.

En 10 ans, ce hérisson a fait un sacré chemin ! Les designers les plus en vue ont utilisé ses fils pour des patrons qui se sont vendus par milliers. En décryptant les grandes tendances des 4 dernières années, le nom d’Hedgehog Fibres apparaît constamment. Petit retour en arrière sur l’interaction entre Béata et la Mode :

« Qu’ils tricotent de la Brioche ! » (La vraie citation de Marie Antoinette).

Il y a 4 ans, la Brioche refait son apparition ! Ce point qui faisait les délices des tricoteuses victoriennes pour tricoter des repose-pieds, devient LA technique à maîtriser. Un petit récapitulatif vidéo par Stephen West : It’s Brioche Stitch .

Stephen West est l’enfant terrible de la planète Tricot (pour ceux qui ont sauté, cliquer sur le lien ci-dessus !). Il vient bouleverser l’idée même de la composition du châle, c’est un expérimentateur génial et loufoque, capable du pire comme du meilleur selon où on se place dans le spectre des couleurs.

En 2014, il publie sur Ravelry le patron du châle Exploration Station qui, à ce

Châle Exploration Station par Stephen West

jour a engendré 5602 projets sur Ravelry. La preuve tangible d’un engouement mondial ? L’Exploration Station apparaît en première page et première ligne si vous chercher  » Brioche Shawl » sur le site. Quelles laines furent utilisées pour ce projet célèbre ? … Je vous aide, cela commence par un H. À la suite, notre néerlandais au toupet rose publia : le Doodler, et dans un style légèrement plus dérangeant le Eyeball shawl . Et, tous ces patrons utilisent … Oui ! la laine H. ! Le mariage parfait entre la personnalité excentrique et théâtrale de Stephen et les couleurs électriques de Beata. D’autres créateurs se sont révélés à travers la

Sizzle pop

Brioche. Pour n’en citer que quelques-uns : Susanne Sommer et son Shusui Shrug, Lesley Ann Robinson et son Sizzle pop . Ces designers ont su s’inspirer de ce point magique et le faire entrer dans le XIXème siècle. En utilisant … la laine en H.

« TO FADE OR NOT TO FADE : THAT IS THE QUESTION ! » (Vraie citation d’Hamlet).

En 2016, nouvelle révolution dans notre communauté de Tricahooliques, une Reine apparaît au côté de notre Roi Burlesque : Andrea Mowry, la reine du « FADE »… Si la brioche continue de perturber les tricoteuses avec ses BRKYOBRK, le concept du dégradé ou « Fade » fait fureur ! Tout le monde veut tricoter le Find your Fade d’Andrea,

Châle Find your Fade

châle aux dimensions gigantesques et n’utilisant pas moins de … 7 écheveaux de … Laine Hedgehog ! Ce patron dépasse le score du Exploration Station et cumule 7234 projets sur Ravelry. Sur les comptoirs des boutiques de laines, le monde passe des heures a essayé de trouver le fade parfait.

Andrea Mowry réutilise sa recette gagnante dans de nombreux designs : What the Fade, Free your fade ,…

Beata devient l’apôtre des « Speckles », ces tâches de rousseur qui mouchètent les écheveaux comme des vermicelles arc-en-ciel sur la crème glacée. Ceux-ci permettent de faire des transitions subtiles d’un colori à un autre, comme des confettis de yang qui se mêlent au yin… (Vous ne l’avez pas entendu (mille fois ?) le Tricot, c’est le nouveau Yoga !).

Beata a su se tricoter avec les plus grandes tendances de la mode, dans une dynamique interactive et inspirante.

Aujourd’hui, sa laine la plus populaire « Sock Yarn » représente 19016 projects sur Ravelry. Ses fils sont vendus aux 4 coins du monde : La Maison Tricotée (coin Rhester et Gilford), le Japon, l’Australie, l’Europe… Chaque nouvelle collection de couleurs suscitent l’émoi dans notre communauté. Ça tombe bien, les nouvelles couleurs arrivent cet été !

Pour découvrir les couleurs de Beata, rendez-vous sur les étagères de la boutique en ligne : Hedgehog Sock

Beata Jezek

 

Publié le

Que faire avec ma DK ?

La magnifique Leizu DK de Julie Asselin est arrivée à la Maison Tricotée !

Fleurs préssées

Une belle laine québécoise : 90 % mérinos, 10 % soie et qui sera parfaite pour les vêtements et les accessoires. Et, les couleurs !!! Pas étonnant que notre pétillante Julie soit une vraie star dans les indyes locaux … Pour un coup d’oeil sur sa palette, cliquez ICI

Vous avez les aiguilles qui vous démangent mais pas d’idée de projet ? Laisser la serial tricoteuse que je suis vous partager ses coups de coeur …

Mais, avant d’aller plus loin, la petite minute « Éducation » pour celles et ceux qui s’interrogent sur l’abréviation DK.

« Damn Kool  » ?, « Dangerous Knitter » ? Nope, repasser à la case départ sans le million !

« Double Knitting » est un terme employé pour qualifier une grosseur de laine. La DK se tricote habituellement avec des aiguilles de 3,5 mm à 4mm pour un échantillon variant entre 21 et 23 mailles. Cette qualification nous permet de substituer une laine pour une autre tout en gardant la grosseur de laine nécessaire pour l’indispensable échantillon (vous savez ce petit carré qui vous fait épargner beaucoup de temps car votre tricot ne cherche pas à vous étouffer ou à vous donner l’air d’un campeur qui porte sa tente sur lui … Or, qui dit temps, dit … oui, vous savez !!!).

Suggestions de châles :

Châle KODIKAS

 

1- Le châle Kodikas de Caitlin Hunter. Une magnifique pièce en jacquard et jersey. Le patron est en anglais et payant sur Ravelry.

Lovella shawl

2- Le châle Lovella de Ambah O’Brien. Un châle facile au point mousse rayé avec une dentelle basique. Mais quel effet ! Le patron est payant et en anglais et sur Ravelry.

Ramble Shawl

3- Le châle Ramble de Andrea Mowry. Un châle avec ce fameux point brioche qui donne ce bel aspect texturé et réversible. Un petit défi mais vite addictif ! En anglais et payant sur Ravelry.

Suggestions de cardigans :

1- Le Bee keeper Cardigan de Marie Greene. Tout juste paru sur Ravelry mais il fait déjà parlé de lui ! En anglais et payant sur Ravelry.

2- Le Comfort fade cardi de Andrea Mowry. Parcequ’en plus d’être une reine de la Brioche, Andrea a réinventé le « fade »…Patron en anglais et payant sur Ravelry.

3- Le Netherton Cardigan de Lydia Gluck. Alors celui-là il est sur le top de ma to-knit liste ! En anglais et payant sur Ravelry.

Alors … À vos aiguilles !

Trop loin de la Maison Tricotée ? La Leizu DK est sur notre boutique en ligne : ICI. Pour plus de quantité, n’hésitez pas à nous contacter au téléphone : 514 903 9665 ou par mail : info@lamaisontricotee.com

 

 

Bee Keeper
Comfort Cardi
Netherton cardi