Publié le

LES FIBRES NATURELLES – La Soie

Silk worm - Soie

Bien qu’elle soit considérée comme une fibre d’origine animale, la soie a des caractéristiques uniques et des qualités très différentes des autres fibres protéiniques.

Voilà pourquoi nous lui consacrons un article particulier.

La soie appartient à la famille des protéines fibroïnes. C’est une protéine insoluble créée par les araignées, les larves de bombyx mori (ver à soie) et d’autres genres de papillons.

Le bombyx mori est originaire du nord de la Chine. Selon une légende chinoise retranscrite par Confucius, la soie aurait été découverte il y a environ 4 000 ans par l’impératrice Leizu, femme de l’Empereur Jaune Huangdi.

Un cocon de ver à soie serait tombé dans la tasse de thé de l’impératrice Leizu. En voulant l’extraire de sa boisson, la jeune fille déroula le fil du cocon …. L’idée lui vint alors de le tisser. Selon les recommandations de son mari, Leizu se mit à observer la vie du bombyx du mûrier.
Par la suite, elle en fit l’élevage et enseigna cet art qui deviendrait la sériciculture.
Aujourd’hui, la jeune femme figure dans la mythologie chinoise comme «  La déesse de la soie ».

Durant plus de deux millénaires, la Chine garda le secret de fabrication de la soie qui était réservée à la confection de vêtements impériaux.

Soie - SilkPeu à peu, avec l’augmentation des voyages et la croissance du commerce, la soie traversa les frontières et donna naissance à “La Route de la Soie”. La Chine conserva toutefois le monopole de sa production et de son commerce.
Une loi impériale condamnait à mort toute personne tentant d’exporter les vers à soie ou même leurs œufs. Jusqu’aux frontières de l’Empire romain, la soie devint un étalon monétaire servant à estimer la valeur de différents produits.

Comment le secret de la sériciculture fut-il volé aux Chinois? Il existe plusieurs versions de cette histoire : pour certains, ce serait deux moines envoyés par l’empereur Justinien en 552 qui auraient ramené des œufs de vers à soie, cachés dans un bambou. Pour d’autres ce serait l’empereur Han Wu (IIe siècle apr. J.-C.) qui aurait envoyé des ambassadeurs munis de présents dont la précieuse soie en Occident. Par la suite, la production s’étendit à travers l’Europe occidentale et la Perse.

En regardant les caractéristiques de la soie, on comprend pourquoi la Chine voulait garder son précieux secret sous peine de mort.

La soie est extrêmement douce et souple au toucher en plus d’être très légère. Son aspect brillant et lumineux lui confère une apparence luxueuse. Sa production est très laborieuse et coûteuse. Pendant des siècles, elle fut symbole de richesse et de réussite. Pourvue d’une grande résistance, la soie garde sa forme et possède beaucoup de mouvement et de drapé. Elle conserve la fraîcheur en été et fournit de la chaleur en hiver. Le fil est élastique, mais beaucoup moins que celui de la laine de mouton.

La soie est l’une des fibres les plus imitées. Elle a servi de modèle pour l’élaboration des premières fibres artificielles, hautement résistantes et à moindre coût. Les résultats n’arrivent bien sûr pas à la hauteur du précieux fil…