Publié le

Les fibres naturelles – Partie 1

Moutons Rhinebeck

Maintenant que vous savez comment choisir une laine par rapport à sa grosseur. Savez-vous comment trouver une laine équivalente par rapport à sa composition?

Le monde des fibres naturelles est extrêmement riche et fascinant.

Pour commencer, chimiquement parlant, les fibres naturelles sont catégorisées en deux grands groupes: Les fibres protéiniques d’origine animale et les fibres composées de cellulose d’origine végétale.

Nous allons parler aujourd’hui des fibres protéiniques composées de kératine d’origine animale telles que:

– Le Mohair
– L’Alpaga
– L’Angora
– Le Cachemire
– Le Yak
– Le Boeuf musqué

Mais qu’est-ce que c’est au juste la laine? La laine est un long polymère composé de 19 acides aminés ayant la kératine comme protéine principale, recouvert d’écailles de cuticules et qui ressemble beaucoup aux cheveux humains.

– La fibre de laine de mouton

Mouton

L’utilisation des fibres animales dans le textile date de 8500 à 6500 av. J.-C. avec la domestication des moutons, un des premiers animaux domestiqués par l’humain pour son lait, sa viande et bien sûr pour sa laine!

Et c’est si facile d’en comprendre la raison. La laine de mouton est une fibre extrêmement versatile avec des propriétés assez uniques et ingénieuses:

1. La fibre peut être tordue, tournée, vrillée plus de 20.000 fois sans se casser (le coton supporte seulement 3.000 fois environ).

2. La laine a une très grande résistance à la tension et beaucoup d’élasticité. La fibre peut s’allonger jusqu’à 30% de sa longueur puis retourner à sa forme initiale.

3. La laine a des propriétés hygroscopiques. Elle peut absorber 30% de son poids en humidité avant que le porteur se sente mouillé. C’est pour ça que les chandails en laine nous gardent au chaud et au sec quand il neige par exemple. La laine va absorber l’humidité dans l’air en libérant la chaleur.

4. Grâce à sa capacité de retenir de l’humidité la laine est très peu conductrice d’électricité statique, si bien qu’elle ne retient pas la poussière (attirée par la charge statique) et se salit peu.

5. La laine est difficilement inflammable (600º C) et elle ne dégage pas de fumée toxique.

6. La laine est une matière première renouvelable. Elle repousse après la tonte.

C’est grâce à ses fantastiques propriétés que la laine de mouton est la fibre conseillée pour les débutants au tricot. C’est une fibre très tolérante qui peut pardonner beaucoup d’erreurs. Ses qualités sont introuvables parmi les autres fibres naturelles.

Les chandails de laine, ça pique vous disiez, savez vous pourquoi?

La grosseur des cuticules qui recouvrent le poil va déterminer la douceur de la fibre. Les laines considérées plus douces et nobles comme le cachemire et le mérinos vont avoir des cuticules vraiment petites et très rapprochées. Plus les cuticules sont longues et éloignées les unes des autres, moins les laines seront douces au toucher.

Quand quelqu’un dit que la laine pique ou gratte se sont les cuticules qui frottent sur la peau et qui titillent les terminaisons nerveuses. Ce degré de sensibilité varie de personne en personne et certains endroits de notre corps comme le cou et les poignets sont plus sensibles que d’autres. Laver la laine avec l’Eucalan aide à l’assouplir et à rendre le tissu plus agréable à porter.

Certaines personnes peuvent aussi être allergiques à la lanoline, la graisse sécrétée par le mouton pour hydrater et lubrifier le poil. Les fibres d’origine végétale, mais aussi l’alpaga et le cachemire(ils ne possèdent pas de lanoline), sont donc de bons substituts.

– La fibre de laine de chèvre

Chèvre Angora

1. La chèvre Angora: chèvre de petite taille, très rustique et ancienne originaire du Tibet et introduite par la suite en Turquie. La robe est entièrement blanche aux mèches longues, soyeuses et lustrées qui servent pour la confection de la laine mohair.

Même si chimiquement sa composition est pareille à la laine de mouton, le mohair a des caractéristiques spécifiques. Il a une grande légèreté et finesse ainsi qu’un grand pouvoir isolant. la fibre de mohair a une brillance naturelle qui, combinée à l’exceptionnelle capacité du mohair à prendre la teinture, permet d’obtenir des couleurs brillantes, chatoyantes, difficiles à obtenir avec la laine. Le mohair est aussi naturellement ignifuge (il ne brûle pas facilement, ne s’enflamme pas, et cesse de brûler dès que la source de chaleur est éloignée). Le mohair feutre très peu, ce qui le rend particulièrement durable.

Si on cherche de la légèreté avec beaucoup de souplesse et de drapé, le mohair est la fibre parfaite pour nous. On peut le mélanger avec la laine pour avoir un tissu plus chaud sans qu’il soit plus dense. Le mohair est beaucoup moins élastique que la laine, ce qui peut poser des difficultés aux tricoteuses débutantes. Il tolère aussi moins bien les erreurs, la fibre ayant tendance à accrocher, rendant le détricotage difficile.

Chèvre Cachemire

2. Le cachemire: fibre fine et très douce provenant des chèvres de la province du Cachemire, région montagneuse de l’Himalaya.. On appelle cachemire le duvet serré de poils fins et souples qui vient doubler le pelage d’été des chèvres en hiver pour les protéger du vent et du froid. La Chine est le premier producteur mondial de cachemire suivie de la Mongolie.

Douceur et délicatesse sont les caractéristiques du cachemire. Il a besoin d’être traité avec gentillesse et il ne supporte pas trop l’abrasion et le frottage.

– Les CamélidésAlpaga

1. l’Alpaga est considéré à l’époque comme la fibres des dieux par les Incas, seuls les membres de la royauté pouvaient porter des vêtements confectionnés à partir de la toison de camélidés originaires des Andes d’Amérique du Sud. Elle a ses caractéristiques particulières; plus résistante et plus chaude que la laine, elle est d’une douceur proche du cachemire et du mohair. Elle rentre dans la gamme des fibres luxueuses. La gamme de couleurs naturelles est très riche entre le blanc, le gris et une grand variété de marrons. L’alpaga a très peu d’élasticité mais beaucoup de drapé et de moelleusité, en contre partie elle perd en mémoire.

Dans la famille des camélidés se retrouvent aussi la fibre du chameau et du lama avec des caractéristiques très semblables à l’alpaga.

Lapin Angora

– L’angora: les lapins angoras sont des lapins qui se caractérisent par des poils très longs. Cette caractéristique est liée à une mutation génétique. L’angora est catégorisé parmis les fibre textiles les plus fines, comme le cachemire. Il est tendre, léger, souple et extrêmement chaud. L’angora est très délicat et ne supporte pas trop de frottements. Il n’a pas d’élasticité et a tendance a beaucoup pelucher à cause de ses longues fibres. Il a besoin d’être tricoté très souplement car la fibre possède un grand halo et nécessite de l’espace pour s’ouvrir.

Le grand luxe!

Yak Tibétain

– Le yak: grande espèce de ruminant à longue toison de l’Himalaya. Sa laine est utilisée pour confectionner des vêtements, du feutre et des cordes. Son duvet produit une fibre douce comme le cachemire et plus chaude que la laine. C’est un bon substitut aux gens qui sont allergiques à la laine de mouton.

Bison

– Boeuf musqué: Originaire de l’Arctique, le boeuf musqué est protégé par une longue toison très isolante. Sa laine, appelé Qiviut est plus fine et douce que le cachemire et possède une grande légèreté. Cette fibre est parmi les plus rares au monde, elle est utilisée par les Inuits pour sa chaleur et grande douceur.

Le sujet des fibres est vraiment très vaste et ce guide est juste un aperçu sur les différentes caractéristiques de chaque fibre. Il y a toute une monde à découvrir. Si vous voulez approfondir votre lecture je vous recommande le livre “The knitter’s book of wool” de Clara Parkes et “The Fleece & Fiber Sourcebook”.

On continue sur les fibres d’origine végétale dans le prochain article!