Publié le

Tricoter pour le bébé lapin

Tricoter pour le bébé lapin

Tout commence le jour où j’ai appris qu’après de longs mois à l’espérer, j’attendais enfin mon premier bébé. Un drôle de mélange de stress et d’incertitude, tout de même surplombé d’une grande joie.

Aussitôt la nouvelle annoncée à mes collègues et amies tricoteuses, un commentaire revient sans cesse: « Un bébé d’hiver! Génial, il va falloir l’habiller chaudement! »

Mon amie Clara l’a instantanément baptisé le bébé lapin. Elle était d’ailleurs aussi impatiente que moi de commencer à lui tricoter de petits habits.

Entourée de laine chaque jour, je rêvais de voir mon bébé habillé de tous ces fils incroyables. J’ai patiemment attendu trois mois pour acheter les premiers écheveaux destinés à mon bébé, la Koigu KPPPM! Je voulais ardemment un cardigan fait avec cette laine formidable qui me ressemble tant. Naturelle, agréable, racée.

Au fil de ma grossesse, chaque étape importante a été marquée par une nouvelle laine. La première échographie, l’atteinte du « fameux » trois mois de grossesse, le moment où j’ai su que j’attendais une fille… Et ça continue.

Après avoir terminé les quelques projets que j’avais commencés avant ma grossesse, je ressens le besoin incontrôlable de préparer l’arrivée de bébé et de faire mon nid.

Je dois impérativement laisser mes émotions (entendez par là hormones) de coté quand je regarde les milliers de tricots tous plus mignons les uns que les autres sur Ravelry et me concentrer sur les précieux conseils de Céline qui, en tant que maman de trois beaux enfants, est plus objective que moi sur les réels besoins que j’aurai dans quelques mois.

Bonnets, jambières, bottines, chaussettes, chaussettes et chaussettes…

Heureusement, j’ai des amies formidables qui m’aident dans la confection de mon trousseau.

Malgré ces bons conseils, je me suis laissé un peu emporter par les hormones et j’ai tricoté trois chandails en taille 0-3 mois (bien que je sache que ma fille ne pourra les porter que quelques fois).

Le cardigan Playdate de Tin Can Knits en Koigu, le superbe Wee Envelope de Ysolda Teague en Mohonk et l’adorable cache-coeur Shanghaï de Céline tricoté avec la Hedgehog Sock Yarn en couleur corail.

Avec les semaines de grossesse qui filent, je continue de tricoter et d’explorer les arts de la fibre.

Le tissage: un porte-bébé tissé semble un projet simple, mais détrompez-vous. Tout d’abord, les dimensions sont impressionnantes: 70 centimètres de longueur par 5 mètres de largeur. Ensuite, il faut choisir les couleurs, la fibre et le motif qu’on souhaite tisser. Grâce à une équipe en or composée d’Anne-Sophie, de Valentine et de Clara, ce projet prend forme. Ce sera une magnifique écharpe en coton, en soie et en lin. Merci mille fois les amies!

La couture: Premièrement, j’ai fabriqué moi-même une courtepointe pour enjoliver un peu la future chambre de bébé. Tant qu’à y être, je me suis mise à coudre des lingettes, des pantalons et finalement des couches lavables, pourquoi pas!

Plus je me rapproche de la fin, plus le désir de préparer l’arrivée du bébé lapin se fait sentir. Je veux que ma fille ait le plus beau et le plus doux bonnet de naissance, des lingettes de coton bio à profusion, assez de couvertures pour la tenir au chaud tout l’hiver.

Pendant que mon ventre continue de s’arrondir, bébé grandit et je lui tricote toujours plus de beaux vêtements.

Surtout, n’arrive pas trop vite, ma lapine : Maman n’a pas encore assez de tricots pour toi!